Acheter sa voiture chez un concessionnaire ou à l’étranger?


Ou acheter?

Solution 1:
Le concessionnaire reste l’option la plus prisée. Les prix de base, vous les dénicherez dans les brochures ou les sites spécialisés dans les grandes marques. Pensez à toujours négocier. Face à la concurrence, les concessionnaires offrent souvent de belles remises (et prime de recyclage pour votre vieille voiture).

Solution 2:
s’adresser à un mandataire spécialisé dans l’importation de voitures neuves vendues dans d’autres pays de l’Europe. Vos économies peuvent aller entre 5 à 20% par rapport aux prix affichés en Belgique. Sachez toutefois qu’il existe des frais administratifs supplémentaires à payer pour ce type d’achat. Et aussi, votre choix sera restreint concernant les marques et les modèles en optant pour cette solution.

Solution 3:
acheter le véhicule en se déplaçant dans d’autres pays
. Moins couteuse, cette méthode nécessite néanmoins des régularisations question paperasserie et quelques frais supplémentaires à débourser et d’avoir le temps.

Délai d’attente pour la livraison

Quoi qu’il en soit, il est dans votre intérêt de prendre en compte les délais de livraison de la voiture.
Pour un véhicule neuf, le temps d’attente peut souvent atteindre plusieurs mois. La plupart du temps cela va de 2 à 3 mois.
Pour cela, pensez à vérifier parmi les véhicules en stock chez votre concessionnaire. Demandez-lui l’existence d’une ristourne pour l’achat d’une voiture existant dans son parc.

Remarque:

Prenez le temps de bien vérifier que la date de livraison est bel et bien indiquée sur le bon de commande.
En cas de longue attente et de non-respect des délais de livraison fixés, vous avez le droit d’annuler le contrat de vente.

Informations sur les droits en cas de dépassement du délai de livraison

Les réglementations en vigueur imposent à tout vendeur de véhicules neufs l’indication des mentions obligatoires sur le bon de commande. Elles portent généralement le nom de «conditions générales contractuelles de vente». Dans cette liste de mentions figure notamment l’obligation de bien préciser la date ou le délai de remise du bien vendu.

Les différentes possibilités en cas de non-respect du délai

Le vendeur est tenu prévenir l’acheteur par courrier recommandé s’il n’arrive pas à respecter la date ou le délai fixé pour la livraison indiqué dans le bon de commande. Dans cet avis, il pourra mentionner une prolongation qui ne dépassera pas 25% du délai convenu au départ.

Si le nouveau délai n’est pas respecté

Si le cas se présente, l’acheteur a le droit de résilier le contrat de vente. Un simple envoi de courrier recommandé peut faire l’affaire, dans un délai d’un mois à partir du jour d’expiration du nouveau délai non respecté. Le vendeur a l’obligation de rembourser l’acheteur. Le paiement de l’acompte devrait se passer dans les huit jours qui suivront l’arrivée de la notification concernant cette résiliation. Par ailleurs, l’acheteur, s’il est pourvu de preuves, a les possibilités de demander une indemnité au vendeur pour le préjudice subi. Sa valeur ne dépassera pas les 15% de celle de la voiture achetée (hors TVA). Le vendeur pourra toutefois s’épargner une telle pénalité en avançant un cas de force majeure à l’origine du retard.

Comparateur de prêt voiture